HISTOIRE DU CHÂTEAU DE GAILLON

isreal sylvestre_cut.jpg

Vue sur le château en 1658, par Israel SYLVESTRE (1621-1691)

En 1194, le roi de France Philippe Auguste dispose à Gaillon d'une forteresse, place forte stratégique avancée en territoire normand dans le dispositif mis en place par son rival Plantagenêt, Richard Cœur de Lion. 

Quelques décennies plus tard, en 1262, alors que la paix est installée, Saint-Louis échange la seigneurie de Gaillon contre des moulins situés à Rouen avec l'archevêque Eudes Rigaud.

Celui-ci et ses successeurs font du château leur résidence d'été privilégiée jusqu'à la Révolution.

800px-Georges_cardinal_d'Amboise.jpg

Georges d'Amboise (1460 - 1510)

Robert_Hubert_MH0060277_-_partie_-_Château_de_Gaillon.jpg

Le château vu depuis la ville en 1773 par Hubert ROBERT (1733-1808)

L'un de ses plus illustres résidents, le Cardinal Georges d’Amboise, le transformera en quelques années d'un chantier formidable, créant ainsi le premier château Renaissance de France, entouré de magnifiques jardins.

Sa renommée sera importante jusqu'à la Révolution Française. Vendu au titre des biens nationaux, le château servira de carrière de pierres.

gaillon16.jpg

Vue des ruines du château après la Révolution Française

Ph08486-10994.JPG

"L'Arc de Gaillon" imaginé et monté par DUBAN dans la cour d'honneur de l'École des Beaux-Arts de Paris avec des pièces éparses du château en 1836. 

En 1801, Alexandre Lenoir réussit à sauver des morceaux entiers (comme la porte de Gènes, la galerie des cerfs…) pour enrichir son « musée des Monuments Français ».
La véritable mue du château s'opère en 1812 par la création d’une maison carcérale sur les restes du château.

Cette prison ne fermera qu'en 1901, où le château sera dès lors occupé par une caserne militaire jusqu'à la fin du premier conflit mondial. le château sera la propriété de particuliers entre 1919 et 1975.

gaillonaerienne1955-d20a0.jpg
02.tif

Vue aérienne du château dans les années 60

la même vue en 2020

En 1975, et après une longue procédure judiciaire, le château est de nouveau propriété de l'État. Les travaux de restauration peuvent alors commencer ... et sont encore en cours. En effet, depuis le rachat du château, c'est annuellement 500 000 euros de restauration qui sont investis par l'État.
Grâce à ces travaux, et aux volontés combinées de la Ville de Gaillon et de l'ARC, le château est ouvert au public en 2011. 

Depuis 2022, la gestion du château est passée aux mains de l'Agglo Seine-Eure. 

"Afin de rendre vie à ce chef d'œuvre, et de le partager avec tous les publics, l'Agglomération Seine-Eure s'est donné pour mission de conduire un vaste programme de développement du château et des jardins, en partenariat avec l'Etat, la Région Normandie, le Département de l'Eure, et les communes de Gaillon et Val d'Hazey."

Ce projet de renaissance et de revitalisation du château de Gaillon est estimé à 54M€. Il sera décliné en plusieurs phases programmées sur plus d’une dizaine d’années.

L'histoire du château continue donc de s'écrire...